APMEP Régionale de Toulouse

Les conférences 2006 / 2007

dimanche 17 juin 2007

Les conférences organisées par l’APMEP sont inscrites au PAF académique, mais restent ouvertes à tous.

Les conférences pour 2006 / 2007

- André Pressiat viendra nous parler le 22 novembre 2006 à l’iufm Rangueil de

Place et rôle des grandeurs
dans l’enseignement du calcul
au collÈge et au lycÉe

Les grandeurs ont longtemps occupé une place importante dans l’enseignement des mathématiques, à l’école et au collège. Puis leur place s’est beaucoup réduite, notamment au moment de la période des mathématiques modernes, au profit des nombres. Les nouveaux programmes de l’école et du collège proposent de leur redonner une place plus importante, ce qui repose ou soulève des problèmes de natures diverses : historique (leur place en mathématiques est ancienne, mais est-elle encore légitime aujourd’hui ?), épistémologique (elles sont à la frontière de plusieurs disciplines), mathématique (quel est le savoir universitaire actuel de référence ?), et didactique (est-il légitime de calculer en faisant figurer des unités dans les calculs ? Est-ce pertinent du point de vue de l’apprentissage pour contribuer au développement de “l’intelligence du calcul” ?).

L’exposé abordera rapidement l’aspect historique, puis de manière plus approfondie les autres aspects, en les éclairant par des exemples utilisables dans l’enseignement au niveau du collège et du lycée.

- Marc Zarrouati viendra nous parler le 7 mars 2007 des

"Métriques sociales et normalisation des populations : les dérives du nombre"

À la croisée des analyses de Gaston Bachelard et de Michel Foucault, nous étudierons l’obstacle épistémologique que peut constituer l’usage non problématisé du nombre dans la construction de sciences humaines et sociales comme l’anthropologie ou les sciences de l’éducation, au début du XXième siècle.

Nous verrons comment la « quantification » des questions ne conduit pas nécessairement à un accroissement de rigueur et de précision dans leur traitement et leur résolution, contrairement à ce que l’idéologie dominante au XIXième pouvait laisser penser. La modélisation mathématique ne se confond pas avec la quantification des phénomènes.

A partir du dévoilement de cette fascination du nombre pour le nombre et de ses conséquences, nous mènerons une étude critique de pratiques et concepts scientifiques comme la céphalométrie ou la construction des tests mentaux et tout particulièrement des tests d’intelligence, et nous nous attacherons à dégager de cette étude les enjeux contemporains d’un enseignement citoyen des mathématiques.

Les affiches et documents :

Conférence A. Pressiat  Diaporama A. Pressiat Conférence M. Zarouatti


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 112742

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les conférences   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License